ActualitésSociete
A la Une

Indignée face à la hausse des prix du carburant, l’organisation « Nou pap konplis » réclame la démission du PM Ariel Henry

En dépit des mouvements de protestations enclenché par peuple haïtien, le gouvernement Ariel Henry a décidé de réviser à la hausse les prix des produits pétroliers. Suite à cette décision, les organisations de la société civile et des citoyens ont affiché leur mécontentement. C’est le cas de l’organisation « Nou pap konplis », qui dans une note publiée le 14 septembre 2022, se dit indignée face à une telle décision qui selon le comité directeur vient d’aggraver le sort des haïtiens.

« Nou pap konplis » a nouveau exprimé ses préoccupations face à des décisions dites impopulaires prises par le gouvernement en place. Ainsi, cette structure à travers une note portant la signature de Ricardo Fleuridor dit regretter de voir que le PM Ariel Henry, sans être gêné, a annoncé pour une deuxième fois, l’augmentation des prix du carburant, dans un contexte difficile où la population est dans l’incapacité pour répondre à ses besoins primaires.

Indignée par rapport à un tel comportement, Nou pap konplis a qualifié le premier ministre defacto Ariel Henry de criminel vu que le premier ministre n’a aucune pitié pour la population qui connait déjà toutes les peines du monde avec la dégradation de la sécurité, ajouté à la chèreté de la vie et la corruption. Par ailleurs, l’organisation a estimé qu’avec cette décision, le gouvernement vient d’asphyxier le citoyens-nnes.

« Se sou gouvènman Ariel Henry a peyi a konnen Nivo mizè ak Nivo gangsterizasyon sa, kote tout pitit peyi a preske fin Kite l pou al chèche lavi lòtbò dlo akòz ensekirite a ki San limit. San kote kòripsyon kap Vale teren andan tout enstitisyon piblik yo », a fait savoir cette structure.

Parallèlement, ladite structure a lancé un appel à la communauté internationale pour apporter la main forte à Haïti, afin de l’aider à résoudre la crise qui a trop perduré. En somme, elle a invité la population à intensifier ses mouvements de protestations pour forcer le premier ministre Ariel Henry a remettre sa démission à la tête de l’administration publique.

FCN Haïti

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page