ActualitésFormation
A la Une

Haïti/Métier: le marché du travail a un déficit de professionnels qualifiés

Par Bernadin Benoît

Selon l’Institut National de Formation Professionnelle (INFP), le pays enregistre environ 447 centres de formation, reposés sur un système public et privé dont moins de 10% sont publics, avec une forte concentration dans la capitale. Un nombre insuffisant pour répondre aux attentes des différentes parties.

Fort de ce constat et conscients de l’urgence, à la mi mai, trois organismes nationaux se sont réunis pour discuter autour du thème : « Insertion professionnelle et réinsertion sociale », de surcroît, exiger « une formation adéquate » au sein des centres de formation professionnelle du pays. Cette assise des métiers et du travail a eu lieu le 15 mai 2022 au local de (l’AFPEC) #12 rue Pacot.

Alors que le besoin de techniciens qualifiés pour le marché du travail se fait sentir, le Forum haïtien pour la paix et le développement durable (FOHPDD), en commun accord avec l’Académie de Formation et de Perfectionnement des Cadres (AFPEC) et la Chambre des métiers et l’artisanat d’Haïti (CMAH) a organisé une assise dans le but de valoriser les métiers pour la création de richesse, et encourager la formation de vrais professionnels. 

La situation chaotique du pays va de mal en pis. Cet événement vise à aborder l’insécurité sous un autre angle. Encadrer les jeunes professionnels et les facilité l’ accès à un emploi. Le FOHPDD croit que la seule façon de détourner les jeunes du banditisme c’est de leur offrir une formation professionnelle pour qu’ils puissent avoir un métier leur permettant de travailler pour gagner honorablement leur vie.

La  mission des assises des métiers et du travail est une démarche de transformation sociale, d’accompagner la formation professionnelle d’une ingénierie pour répondre aux besoins réels du marché de l’emploi, a déclaré le Président du conseil d’administration du Forum Haïtien pour la paix et le développement durable (FOHPDD), monsieur Samuel Colin.

Plusieurs objectifs sont envisagés, ceux à court terme proposent un dispositif d’insertion professionnelle pour les jeunes en vue de valoriser les savoir faire et les expériences dans les collectivités, a-t-il insisté.

Toujours est-il, cette activité recommande la poursuite des assises des métiers et du travail dans tous les départements géographiques du pays. Déjà reportée dans le département de l’Artibonite à cause de l’insécurité généralisée, pour l’instant les responsables attendent que la situation se calme pour proposer de nouvelles dates afin de faciliter la pérennité de l’initiative.

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page