ActualitésGouvernanceSociete
A la Une

Haïti-Manifestation: Le premier ministre Ariel Henri essaie de calmer les ardeurs

Après une semaine de mobilisations populaires consécutives emmaillées de scènes de violence et de pillage un peu partout à travers le pays, le premier ministre Ariel Henri s’adresse de nouveau à la nation dans la soirée du 18 septembre 2022. Dans son intervention, le chef du gouvernement a essayé de calmer la colère des manifestants en faisant usage d’un ton adouci avec un style familier.

Le Premier Ministre Ariel Henry s’appuie sur la dégénérescence de la situation pour lancer un appel au calme. Invitant la population à garder son sang-froid, Ariel Henri dit comprendre et partager la douleur de ceux qui sont victimes des scènes de pillage et de violence durant ces moments de troubles. Condamnant, dit-il, de toutes ses forces ces actes injustifiables.

«Tout le monde comprendra que les actes de vandalisme dans les écoles, les universités et les hôpitaux pour emporter les stocks de vaccins, les pillages des dépôts des organismes non-gouvernementaux pour emporter les nourritures destinées à la cantines scolaires et, les casses dans les résidences de certains membres du gouvernement… n’ont rien à voir avec les revendications contre l’augmentation du prix de l’essence» se plaint Ariel Henri, condamnant ainsi les attaques contre les missions diplomatiques.

«On pouvait remarquer des hommes armés encagoulés parmi les foules de manifestant… c’est une preuve en plus qu’il y avait d’autres motifs derrière les manifestations» poursuit le chef du gouvernement qui semble ne s’attendait pas à une telle débâcle après ses propos, le 11 septembre dernier.

Saluant le professionnalisme de la PNH en ces temps de trouble, Ariel Henri, en a profité, entre autres, pour annoncer des reformes au sein de l’administration douanière à travers tout le pays en vue d’un collecte de fond pour lancer des chantiers prometteurs en faveur de la population. annonçant des discussions avec le secteur patronal afin d’augmenter le salaire minimum, il a également promis, comme d’habitude, de mettre sur des programmes sociaux visant à améliorer les conditions des plus défavorisés.

Tout en pointant du doigt une force obscure incitant le peuple à la violence, le gouvernement n’a pas encore pu dresser de bilan, mais le premier ministre affirme déjà que les pertes enregistrées durant cette semaine de turbulence seront lourdes pour le pays. «Je suis ouvert et prêt à discuter avec tout acteur politique quel que soit sa tendance… je suis disponible pour ça» lance le premier ministre.

Haïti est sous la menace du Cyclone Fiona, Ariel Henri dit regretter que les stocks de nourritures et de matériels d’urgences pré-positionnés dans les zones à risque ont été pillés. Il en profité pour appeler les acteurs politiques qui ambitionnent de prendre les rênes du pays à prendre consciences et à faire la politique autrement

La nouvelle sortie du premier ministre, ce dimanche soir sur les écrans des Smartphones et de la TNH, montre un Ariel Henri, d’un côté pétrifié et stupéfait par les vagues de réaction suite à l’augmentation des prix des produits pétroliers, d’un autre côté prudent et un peu manipulateur, qui ne sait pas à quel saint se vouer, cherchant désespérément les nerfs sensibles du peuple pour essayer de l’attendrir.

FcnHaiti

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page