Societe

Haïti/Gouvernance : l’OMRH et l’Union Européenne continuent de s’engager pour la modernisation de l’Etat

L’Office de Management et des Ressources Humaines de concert avec l’UE a lancé, ce mardi 26 Janvier, le séminaire de la deuxième phase de la mise en place des comités sectoriels de suivi du programme de modernisation de l’Etat. La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence du premier ministre, du ministre de l’économie et des finances ainsi que l’ambassadrice de l’Union Européenne en Haïti.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre de l’opérationnalisation du PME 2023. Un document qui trace les grandes lignes de la modernisation de l’état, selon les responsables. Pour le coordonnateur général de l’office de management des ressources Humaines, Jean Roudy Aly, qui fait office de président du comité opérationnel du PME 2023, ce séminaire constitue une étape importante dans le cadre de la mise en œuvre du plan de modernisation de l’Etat. « Les comités sectoriels et internes de suivis constituent le substrat sur lequel repose le dispositif institutionnel et l’opérationnalisation effective de ce document », a déclaré M. Aly.

Pour parvenir à cette fin les comités sectoriels et internes de suivi doivent jouer un rôle prépondérant, indique le coordonnateur de l’OMRH évoquant la mission de ces différentes structures. « Leurs principales attributions consistent à préparer de concert avec leurs ministères de tutelles un contrat d’objectifs et de performance comportant notamment la mise en œuvre de l’axe 1 du PME-2023 », précise Jean Roudy Aly.

L’union Européenne a grandement contribué à l’élaboration du programme de modernisation de l’état et son opérationnalisation. Cet atelier a été organisé avec le soutien du programme d’appui budgétaire à la consolidation de l’Etat haïtien qui dote d’une enveloppe globale de cent (100) millions d’Euros, a fait savoir l’ambassadrice de l’UE dans ses propos de circonstance.

« Il n’y a pas de bonne gouvernance sans une bonne administration », a lancé pour sa part, le premier ministre Joseph Jouthe qui se réjoui du fait que le document PME 20-23 établisse des mécanismes dans cette perspective. Le chef de la Primature croit qu’il faut changer de paradigme et d’adopter une culture de bonne gouvernance qui, fait-il remarquer, est une obligation.

Notons que le programme de renforcement de l’état a été lancé par le président de la république en octobre 2018.

JA/Fact Checking News

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page