ActualitésEducation
A la Une

Haïti -Éducation: L’Association des Parents d’Elèves d’Haïti note trois mauvaises décisions du Ministre Nesmy Manigat

L’Association des Parents d’Elèves d’Haïti exprime son désaccord par rapport à des décisions prises par le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP). L’Association dit noter au moins trois, et demande au ministre Nesmy Manigat d’en faire marche arrière.

L’Association des Parents d’Elèves d’Haïti (ASPAEDH) dénonce un ensemble de mesures annoncées par le Ministre de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle, Nesmy Manigat.

Selon l’Association, fermer les classes de 7ème, 8ème et 9ème années fondamentales dans les lycées pour envoyer les élèves dans les écoles nationales est préjudiciable pour les parents de petites bourses.

Selon le porte-parole de l’ASPAEDH, Fedener Confident, transférer ces écoliers vers des écoles nationales est une décision irréfléchie, soulignant que les écoles nationales n’ont pas assez d’espace pour les accueillir.

Fedener Confident propose une application graduelle de cette mesure afin d’éviter l’exclusion d’un groupe d’écoliers du milieu éducatif haïtien.

Par ailleurs, l’ASPAEDH désapprouve la décision du MENFP d’annuler la session extraordinaire des examens du baccalauréat. Cette décision n’est pas favorable aux candidats ont toujours une deuxième chance de passer cette étape importante de leur vie éducative.

Selon les responsables, la question du manuel scolaire unique en créole ne fait pas unanimité dans le secteur.

Le porte-parole de l’Association des Parents d’Elèves d’Haïti demande à Nesmy Manigat de faire retrait de la mise en application de ces mesures pour l’année académique 2022-2023.

FCN Haïti

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page