Economie
A la Une

Haiti/Économie: Rareté de carburant, des organisations syndicales exigent le plein controle du pétrole par l’État

Presqu’à chaque deux mois, Haïti fait face à une rareté de carburant. Depuis plusieurs jours, de longues files d’attente sont remarquées dans les différentes pompes à essence de la capitale. Une situation qui devient familière au pays. Et, face à cette circonstance des organisations syndicales croient que cette rareté est provoquée et planifiée.


Pour le bien de tous, ces organisations plaident en faveur d’un strict contrôle du pétrole par l’État. De cette façon, le pays n’aura pas à connaitre à chaque deux mois cette rareté de carburant artificielle et l’État s’assurera de la commande du pétrole au niveau international, a lâché le responsable de la Brigade syndicale anti-corruption (BSAC), M. Dumé Sonson.

Pour conjurer cette situation, les syndicalistes proposent la construction de trois terminaux pétroliers qui seront implantés dans le Sud, le Nord et l’Ouest, ajoute le numéro 1 de la BESAC.


À chaque rareté de carburant sur le marché local, certaines stations de services attendent la nuit pour vendre le pétrole. Une pratique courante que le syndicaliste Méhu Changeux dénonce. Il croit que les dirigeants du pays doivent prendre leur responsabilité, car la crise de produits pétroliers a trop perduré.

Rose Marie Mathe Jeannis/FCNHAÏTI

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page