Non classifié(e)

Haiti-Diplomatie: Le président Jovenel Moïse poursuit sa campagne de charme auprès de la communauté internationale

Le périple du président de la République, Jovenel Moïse, pour faire accepter la fin de son mandat, en février 2022, continue. Après Avoir discuté avec le Core Group qui supportait son gouvernement depuis son investiture, le Président Moise a discuté avec la Caricom sur l’adoption de sa nouvelle constitution et l’organisation des élections générales en 2021.

Dans plusieurs tweet diffusés, ce mardi 8 décembre, le président Jovenel Moïse, a informé avoir discuté avec la Caricom sur le présent et l’avenir des relations entres l’organisation et Cuba.
« j’ai le plaisir de participer au VIIe sommet de la Caricom. À cette occasion, nous avons réfléchi de manière approfondie sur le présent et l’avenir des relations entre notre organisation et l’un de ses partenaires qu’est la République de Cuba », a tweeté Jovenel Moïse.

Par ailleurs, le locataire du palais national dont le mandat arrive à terme le 7 février 2021 font croire plus d’un, dans un autre tweet, informé que deux grands projets tiennent à cœur son équipe avant la fin de son mandat en février 2022. « Nous avons deux grands chantiers que nous devons réaliser d’ici au 7 février 2022 qui marquera la fin de mon mandat présidentiel. Il s’agit du processus de réforme constitutionnelle en cours et l’organisation des élections à tous les niveaux en 2021 », a rappelé le président Jovenel Moïse.

Le premier mandataire de la nation a sollicité l’accompagnement solidaire des Etats membres de la Caricom pour la réussite des étapes devant conduire à l’organisation des élections générales dans le pays pour renouveler le personnel politique.

Rappelons que le président Jovenel Moïse dirige le pays par décret depuis le 2eme lundi de janvier 2020. Les derniers décrets pris par le président, Jovenel Moïse, sur la sécurité sont contestés par la classe politique de l’opposition et des organisations de la société civile, qui voient dans ces documents une manœuvre de l’exécutif, selon eux, visant à matter tout mobilisation devant aboutir à son départ avant le 7 février 2021.

Gesner Jean Marie
[email protected]

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page