Non classifié(e)

Haïti-Dialogue politique: Des membres de la diaspora rejettent toute idée de dialoguer avec l’exécutif

L’organisation Think Thank Demokrat, basée aux Etats-Unis, rejette toute idée de participer à une quelconque discussion politique avec le pouvoir en place. Selon, Dieury Dumas, l’un des responsables de l’organisation la diaspora haïtienne organisée n’entend pas se laisser mener en bateau par des politiciens sans scrupule, ni vision moderne de la bonne gouvernance.

Dieury Dumas le coordonnateur du Think Thank demokrat de la diaspora haïtienne

Répondant aux questions de la rédaction de FCN, ce jeudi 29 octobre 2020, Dieury Dumas, Coordonnateur de Think Thank Demokrat pose les conditions nécessaires pour permettre la participation des organisations de la diaspora au dialogue politique prétendument du Président de la République Jovenel Moïse. «Pas question que nous nous asseyons autour d’une table où il manque de sincérité et de charisme», a-t-il martelé.

Pour Dieury Dumas, le pouvoir en place n’a ni la compétence ni l’autorité pour mener le pays à bon port. Vu sa manie de fréquenter des gens peu recommandables, renchérit-il, le chef de l’État peut toujours avoir ses représentants de la diaspora pour manigancer comme il l’a fait en nommant Espérancia César représentante de la diaspora au sein du conseil électoral provisoire.

symbole du Think Thank Demokrat

Concernant la nouvelle constitution, Dieury Dumas, croit que son élaboration et son adoption doivent-être le résultat d’un franc dialogue entre tous les acteurs de la vie nationale, y comprise la diaspora haïtienne organisée qui ne demande qu’à participer activement dans la gouvernance de son pays. «La nouvelle constitution devrait-être l’occasion pour relancer le débat sur le lien affectif des haïtiens vivant l’étranger vis-à-vis de leur pays d’origine» a-t-il poursuivi.

«Si le Président est en train de dialoguer sérieusement avec un quelconque secteur sur les enjeux de l’heure et l’avenir du pays. qu’il soit public afin que nul n’en ignore, sinon cela risque d’être très compromettant, conclut-il.
FCN

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page