Non classifié(e)

Haïti/ corruption : Les membres du syndicat du personnel du MENFP dénoncent des menaces de mort dont il font l’objet

Lors d’une conférence de presse donnée,ce mercredi 28 octobre 2020, les membres du syndicat du personnel du ministère de l’éducation national et de la formation professionnelle (SPENFP), dénoncent des menaces de mort dont ils font l’objet de la part des membres du cabinet du ministre, Pierre Josué Agénor Cadet, et du responsable de sa sécurité.

Le président du SPMENFP, M Garry Lapierre, à fait savoir que la vie de sa famille et la sienne sont en danger à cause des menaces verbales qu’il reçoit du chef de sécurité du ministre Cadet au téléphone. Selon lui, les présumés bandits ont cité le nom de l’établissement scolaire que fréquenté sa fille . Ils connaissent également l’heure à laquelle sa femme rentre chez-elle.

« Après 15 ans de service au sein du ministere, Il a été d’une importance capitale d’apporter mon soutient aux autres syndicalistes qui subissent de mauvais traitements, c’est la raison pour laquelle que des gens veulent que je disparaisse », a déclaré le syndicaliste Garry Lapierre, affirmant qu’il ne se laissera pas intimider par ses menaces.

Par ailleurs, le président du syndicat, dit avoir en sa possession des documents concernant des actes de malversations perpétrés au sein du ministère qui,dit-il ,seraient également l’une des raisons pour laquelle on voudrait lui faire disparaître.

Sans passer par 4 chemins, le Président du SPMENFP voulait être on ne peut plus clair dans ses dénonciations « Je voudrais rectifier pour les étudiants de l’école normale supérieure que je ne fais pas parti du cabinet du ministre, je ne suis concerné ni de près ni de loin dans les décisions du ministère, contrairement à ce qu’on a voulu vous faire coire ». a-t-il conclu.

De son côté, le vice président du SPMENFP Leo Junior, continue de plaider en faveur de meilleures conditions de travail pour les employés dudit ministère ,qui jusqu’à présent, n’ont même pas une carte de débit en leur possession. Sans oublier des employés qui partent en retraite avec un chèque de 10 mille gourdes, en se sens le syndicaliste attend avec impatience l’augmentation de salaire Prévu pour tout le personnel dans le nouveau budget 2020-2021

Bencia Célestin/FCN

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page