ActualitésSanté
A la Une

Haiti/Choléra : 135 décès et 1 500 cas de contamination enregistrés selon les derniers chiffres publiés par le MSPP

Le choléra a fait son retour en Haïti début octobre, après trois ans de répit. Après l’introduction de la bactérie par des Casques bleus en 2010, une épidémie de choléra avait sévi jusqu’en 2019, faisant plus de 10.000 morts. Selon les derniers chiffres du ministère de la Santé, 135 personnes sont déjà décédés et 1.500 sont affectées par cette maladie, et les enfants sont particulièrement vulnérables.

Pour Massillon Jean, la situation est particulièrement critique dans la localité de Bellefontaine. « La situation est très compliquée. On a déjà recensé plus d’une centaine de cas suspects et enregistré 25 morts dans la commune. Des cinq sections communales, Bellefontaine est la plus touchée avec 17 morts. La situation s’est détériorée en raison du manque d’information de la population. Des problèmes liés aux infrastructures routières empêchent l’intervention immédiate dans les zones reculées. »

Une situation qui pourrait empirer si rien n’est fait. « Nous n’avons pas d’infrastructures sanitaires dans la commune. Kenscoff ne dispose d’aucun centre de traitement du choléra. Les malades sont reçus à l’hôpital de Fermathe et au centre de santé du centre ville. Ces deux centres n’ont pas d’une forte capacité d’accueil. Si les médecins diagnostiquent le choléra chez une personne, ils l’envoient vers d’autres centres comme Gheskio, Médecins sans Frontières et l’Hôpital Saint-Luc de Tabarre, qui sont capables d’assurer la prise en charge. »

Massillon Jean a sollicité l’aide de l’UNICEF qui devrait permettre à la commune de se procurer du chlore, du sérum oral, des gants et des masques pour faire face à la maladie. Le maire lance également un appel à la vigilance à l’égard de la population afin qu’elle se protège.

Par Eben-Ezer Delice

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page