Non classifié(e)

Enpak de concert avec Ufmorh a lancé le projet ” KOMINOTE POU NOU TOUT” pour marquer la journée Internationale des personnes handicapées

Dans le but de renforcer la capacité des personnes à mobilité réduite à travers le pays, Enpak a lancé officiellement le projet ”YON KOMINOTE POU NOU TOUT” pour marquer la journée internationale des personnes handicapées. Cette cérémonie a réuni des personnes issues de plusieurs départements du pays. Les échanges ont porté sur les droits des personnes ayant un handicap qui veulent jouir pleinement leurs droits civils, politique et culturels. Ce projet doit toucher huit (8) organisations de personnes handicapées partenaires dans les départements du Nord, Nord-est, Centre et l’Oues sur une période de 2 ans.

FCN

3 Décembre marque la journée Internationale des personnes handicapées, c’était le moment idéal pour les responsables d’Enpak de concert avec l’Union des femmes à mobilité réduite d Haiti ( UMFORH) de souligner les grands défis, les obstacles et les discriminations auxquels font face les personnes handicapées. Mme. Jo-Anne Garnier, directrice exécutive de Enpak a expliqué les raisons pour lesquelles ce projet est venu en aide à cette catégorie de personnes en embrassant les principes fondamentaux des droits de la personne humaine et ceux des personnes à mobilité réduite.

Pour madame Garnier, l’isolement et la distanciation sociale ont un impact négatif sur la santé mentale des personnes handicapées au moment de la covid-19 faute de leur handicap. “Le handicap n’est pas une malédiction, il n’est pas une fatalité, ce sont les barrières que nous créons qui empêchent les handicapées de vivre dans la société comme toutes les autres personnes qui ont les problèmes majeurs”, a lâché la Directrice exécutive, Jo-Anne Garnier.

Pour sa part, la secrétaire d’Etat à l’integration des personnes handicapées, Mme Soinette Désir a mis l’accent sur les droits des enfants qui n’ont que le support de leurs parents, les droits des personnes vivant avec un handicap qui ne peuvent pas atteindre le paroxysme de leur vie, les droits civils,politiques et culturels, entre autres. La cheffe du BSEIPH, plaide en faveur du respect de l’article 19 de la convention relative aux droits des personnes handicapées. Nap mache kontre ak moun andikape yo nan tout peyi a, travay la pap kanpe”, a déclaré soinette Desir.

Pour réaliser ce grand projet, les responsables de Enpak a bénéficié l’appui financier de l’Agence Américaine pour le Développement International ( USAID) et le support technique du BSEIPH. Le représentant de l’USAID en Haïti M. Christopher Cushing Direct a fait état des problèmes causés par le coronavirus chez des personnes handicapées et l’importance des personnes à mobilité réduite dans une société. Pour Christopher Cushing Direct, ces dernières ont besoin de l’aide de tous les acteurs de la vie nationale pour les encadrer. Parallèlement l’USAID a salué l’initiative prise par Enpak afin de faire reconnaître les droits des personnes handicapées sans aucune discrimination.

Les responsables de Enpak ont remercié tous leurs partenaires qui, d’une façon ou d’une autre ont contribué dans la réussite de ce projet qui aura à toucher les écoles non inclusives, la discrimination, l’isolement, l’environnement non accessible à des personnes vivant avec un handicap afin que les principes de l’égalité de chance soient respectés.

Dieumaitre DESSOURCES/ Fact checking News

[email protected]

Share this

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page